Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un peu d'aide (cheval)

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Un peu d'aide (cheval) le Dim 11 Oct 2009 - 17:18

FBZH28

avatar
Admin
Admin
Pour aider ceux qui débutent & les autres:


Il est utile de repérer les indicateurs de bonne santé chez un cheval pour être capable de déceler par soi-même certains symptômes qui doivent faire réagir à temps.



Le pouls :

Les pulsations cardiaques prises au repos chez un cheval adulte en bonne santé, tournent autour de 26 à 40 battements par minute. Pour trouver le pouls, vous devez placer votre main sous la mâchoire du cheval et du bout des doigts vous pourrez sentir les pulsations marquant le passage du sang propulsé dans l'artère.

On peut le sentir aussi directement au niveau de l'épaule gauche du cheval. Là encore, soit vous le faîtes du bout des doigts, soit vous apposez délicatement votre oreille pour compter les battements du cœur de l'animal. Enfin, il est possible aussi de sentir les pulsations en posant les doigts au niveau du boulet du cheval. A noter que le pouls d'un jeune poulain est toujours plus rapide que celui d'un adulte: (environ 70 à 90 battements par minute).

Sachez aussi que si le pouls d'un cheval adulte au repos est au-dessus de 60 battements par minute, ceci est anormal. Au delà de 80, l'état du cheval est critique. Maintenant lorsqu'on prend les pulsations d'un cheval après un effort intense, celui-ci peut atteindre 100 pulsations minute, des records de battements atteignant plus de 200 lors d'efforts encore plus extrêmes ont déjà été enregistrés.

Quoiqu'il en soit, après avoir demandé un effort intense à votre cheval, avec de fortes dépenses en énergie comme par exemple le fait d'escalader une montagne, il vous faudra dès lors le laisser absolument se reposer et récupérer jusqu'à ce que son pouls redescende au moins à 70 battements par minute.



La respiration :

La respiration s'évalue avec le nombre d'expirations et d'inspirations à la minute. Attention, il ne faut pas compter en même temps les expirations et les inspirations, mais compter soit l'un soit l'autre. Pour faciliter le comptage, reculez-vous un peu du cheval et observez la cage thoracique de l'animal, elle suit et marque nettement les mouvements de la respiration.

Si vous avez un stéthoscope, c'est encore mieux, placez-le au niveau de la trachée. La moyenne est de 8 à 16 respirations par minute chez un cheval sain et au repos. Le nombre de respirations par minute est plus élevé pour un poulain.



La Température :

Pour relever la température il existe évidemment des thermomètres bien spécifiques et adaptés pour des animaux aussi imposants. Il ne faut pas utiliser d'autres types de thermomètres il peut y avoir des risques de blessure par la cassure d'un thermomètre plus petit par exemple. Dans un premier temps, agiter énergiquement le thermomètre pour faire descendre le mercure. Lubrifier le thermomètre.

Placez vous derrière et bien à la gauche du cheval, stabilisez l'arrière du cheval en appuyant votre hanche sur sa jambe. Levez et maintenez la queue de l'animal assez haut, pour dégager au maximum l'arrière . En maintenant toujours la queue en hauteur et légèrement de côté , vous pouvez alors introduire le thermomètre dans l'orifice rectal.

Ce type de thermomètre peut être clipsé à la queue du cheval le temps de la prise de température ( celle-ci dure à peu près trois minutes). Pour la lecture du thermomètre : d'abord, si vous aviez clipsé l'instrument de mesure à la queue de l'animal, il ne faut pas oublier de procéder méthodiquement et dans l'ordre : pensez d'abord à bien déclipser le thermomètre de la queue du cheval avant de le retirer. Essuyez le thermomètre puis procédez à la lecture de la température.

Une température normale est comprise entre 37,5 et 38,5°C. Là aussi, différence entre l'adulte et le jeune poulain : les jeunes poulains ont une température souvent un peu plus élevée. Des facteurs comme l'humidité ou les fortes chaleurs ont de l'influence sur l'animal et peuvent faire monter quelque peu sa température.

Si vous venez d'exercer votre cheval ou si vous venez de le monter, sa température sera supérieure à la normale. En outre, sa température sera souvent plus haute en fin de journée qu'en matinée : si vous devez prendre la température de votre animal de façon quotidienne et sur une période donnée, veillez à prendre celle-ci à la même heure chaque jour.

A savoir aussi : la température du cheval prise dans un environnement qui ne lui serait pas familier pourra s'avérer plus élevée, idem quelques heures après qu'un cheval se soit nourri. Le cheval est aussi sensible au froid, du coup sa température va baisser.



Les gencives et les tissus conjonctifs :

Avec l'ensemble des muqueuses, les gencives et la conjonctive du cheval sont aussi deux bons indicateurs sur la santé de l'animal. La conjonctive d'un cheval sain doit être rose. Si celle-ci est rouge, cela signifie que l'œil est irrité. Si ajouté à cela, la gencive est elle aussi particulièrement rouge : vous pouvez vous dire que votre cheval a un problème de santé qu'on peut qualifier d'assez sérieux.

Autre exemple, un cheval dont le taux de globules rouges est insuffisant peut paraître difficile à prévenir ou à diagnostiquer sans le recours à un vétérinaire. Et bien à la simple observation de sa gencive ou de sa membrane oculaire vous pourrez déjà vous inquiéter, car un déficit en hématies donne des muqueuses très pâles.

Au contraire, des muqueuses virant vers le rouge vif très foncé ou violacé témoignent d'un manque sérieux en oxygène dans le circuit sanguin, il faut alors être très vigilant en raison des risques de cyanose. Autre exemple encore, des membranes de coloration jaunâtre vous indiqueront un problème au foie (ictères). De toutes façons, dites-vous bien que des changements de coloration au niveau des muqueuses de l'animal doivent vous alerter car ils signalent un problème de santé. Ce problème doit être pris à temps en demandant à un vétérinaire de venir consulter l'animal.

Dernier repère au niveau des muqueuses : leur aspect .Si celles-ci ne vous semblent pas suffisamment humides et sont même particulièrement asséchées c'est alors indéniablement un signe de fièvre ( en sachant tout de même que certains médicaments pour le contrôle de l'asthme peuvent provoquer ce genre d'assèchement).

Fiez-vous aussi aux odeurs :de fortes odeurs émanant de la cavité buccale de votre cheval indiquent aussi un problème de santé : elles peuvent signifier une infection dentaire par exemple.



L'appétit

En surveillant régulièrement la quantité de nourriture que vous donnez à votre animal vous pourrez facilement évaluer si celui-ci a perdu l'appétit ou pas. La perte d'appétit doit vraiment vous inquiéter. Cela peut être passager, mais il faut évaluer le problème sur plusieurs jours. Si cela a tendance à durer, il y a réellement un souci et il faut réagir.

En plus de la nourriture, vérifiez aussi que votre cheval boit suffisamment. S'il cherche à boire beaucoup et plus que la normale, cela doit aussi vous interpeller. Idem s'il ne cherche pas à s'hydrater. Ces données sur l'appétit et la soif sont très informatives, surveillez- les, notez- les, et n'attendez pas pour prévenir le vétérinaire.



Son comportement :

Des changements soudains dans le comportement de l'animal doivent aussi vous mettre en alerte sur de possibles signes de mauvaise santé. Or pour cela, il vous faut très bien connaître votre cheval. Et chaque cheval étant différent, ce qui peut paraître normal chez l'un, peut paraître en revanche beaucoup plus curieux chez l'autre. Ici, il vous sera donc très difficile de déterminer que votre cheval a un ennui de santé si vous ne le voyez pas assez souvent ou si vous ne le connaissez pas suffisamment, la normalité variant souvent d'un cheval à l'autre...

Alors, avant de trop paniquer il y a aussi des questions à se poser. Si par exemple, vous trouvez le comportement du cheval différent demandez-vous si peut être il n' y a pas eu telles ou telles modifications dans son environnement. Est-ce que par exemple, il avait l'habitude de passer la journée avec un autre cheval à ses côtés? La solitude ne lui pèse-t-elle pas ? N'est-il pas sensible aux changements de saison? N'y a -t-il pas eu un changement brutal des températures extérieures ? Avez vous modifié sa nourriture? L'avez-vous changé d'enclos? Se retrouvent-ils avec des chevaux qui lui sont inconnus ?

Si au préalable on se pose les bonnes questions et si on connait bien son cheval, on peut alors clairement définir qu'une modification soudaine dans son comportement est alors un signe annonciateur de maladie ou pas. Toutefois certains comportements sont typiques de certaines affections. Par exemple, un cheval frappé par les coliques, aura tendance à se rouler, s'étirer, se mordiller le corps, il sera plus stressé et plus colérique.

On notera aussi une élévation de la température. Autre exemple : la fourbure du cheval. Cette pathologie oblige celui-ci a éviter les positions où il va se trouver trop longtemps en appui sur les pattes, surtout lorsque la maladie a atteint un stade très douloureux( il s'agit en fait, d'une congestion inflammatoire des extrémités des pattes du cheval due entre autres à certains excès alimentaires).

En définitive, on peut dire qu'un cheval malade adopte des comportements et des positions inhabituelles. Ceux-ci sont souvent irritables, manifestant des signes et des agacements assez repérables comme le fait par exemple de balayer très nerveusement et en permanence leur queue. De plus, ils sont soit agités, soit au contraire très fatigués. Il cherchent à s'étirer, à se positionner sur les pattes arrières, tirent la langue, hennissent de façon répétée et inhabituelle.... Pour mieux vous guider voici des signes évidents de bonne santé générale du cheval :


- La robe du cheval est luisante et brillante.

- La panse est ferme, les muscles saillants.

- Il n'est ni trop gros, ni trop maigre.

- Le cheval répond bien aux stimuli extérieurs, il est attentif à son environnement, il est énergique.

- Si vous l'exercez, il ne doit pas être en hypersudation ou ne doit pas manifester des difficultés à respirer.

- Il a bon appétit. _Ses yeux sont brillants, les oreilles se dressent.

- S'il ne vient pas de réaliser d'efforts intenses, alors il ne doit pas être léthargique, lent ou endormi.

- Sa crinière est épaisse et brillante. Ses sabots sont robustes et bien dessinés

Lien ou on été copier ces documents:
http://www.waliboo.com/chevaux/dossiers/sante/quoi-reconnait-un-cheval-en-bonne-sante-premiere-partie/37050

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Un peu d'aide (cheval) le Dim 11 Oct 2009 - 17:25

Hell x3

avatar
Tu a atteins le niveau chat fouuuu
Tu a atteins le niveau chat fouuuu
Texte très instructif : )

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Un peu d'aide (cheval) le Dim 11 Oct 2009 - 19:41

Merci beaucoup pour ce texte très important...


_________________
Présidente de l'association APADE
Voir le profil de l'utilisateur http://apade.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 
  •  

Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit